Test : préparer son voyage (pour une fois)


Voyages / vendredi, octobre 19th, 2018

En général quand on voyage avec Chouquette, on prend nos billets, éventuellement un hôtel et après on improvise sur place avec notre guide et le wifi, pas toujours au top, que l’on peut trouver.

Des fois, c’est sympa, on fait des découvertes inattendues ou de belles rencontres.  Mais on ne va pas se mentir, la plupart du temps c’est plutôt bancal. On mange dans des restos moyens-bof à je-peux-pas-avaler-ça, on rate des tas de trucs cools et finalement, on passe plus de temps sur place à chercher quoi faire qu’à découvrir le pays.

Alors pour notre voyage en Grèce, nous avons décidé d’étudier le planning à l’avance. Pour la première fois de notre vie, nous avons préparé un séjour à l’étranger. Evidemment, on ne va pas s’astreindre à suivre notre programme à la lettre. Si sur place, on fait des découvertes inattendues ou de belles rencontres (voir plus haut), il est évident que l’on saisira l’occasion. Le but c’est de partir chaque matin avec une idée de ce que l’on peut faire quitte à changer en cours de route et ainsi éviter les temps morts et les erreurs de parcours. Surtout au niveau des restaurants.

Dans les guides, les restos présentés ne sont pas toujours les meilleurs et souvent, ils sont remplis de touristes. Quand on ne connait pas les bonnes adresses du coin, on finit irrémédiablement dans des restaurants touristiques très éloignés de la cuisine locale qui nous servent des plats surgelés dans une ambiance cafétéria. Parfois on essaye d’éviter ça en choisissant le restaurant qui a l’air le moins commercial des environs mais ce n’est malheureusement pas un gage de qualité. Pour ce voyage, j’ai fait une pré-sélection d’adresses où manger en faisant le tour des sites d’avis en ligne (TripAdvisor bonjour), les blogs d’autres voyageurs(ses) et les sites qui référencent les restaurants végétariens.

Idem pour le parcours. Comme toujours nous avons acheté un guide de voyage, c’est peut-être un peu démodé, parce que c’est pour les « vrais » touristes et aujourd’hui les gens veulent des expériences alternatives, sortir des sentiers battus, mais pour moi, c’est toujours le premier pas d’un voyage. Je le feuillette fébrilement dans le bus en rentrant à la maison et les étoiles s’allument dans mes yeux. Une fois l’étincelle lancée, et pour commencer cette nouvelle aventure du voyage « préparé », j’ai parcouru des blogs de voyages qui ont carrément allumé le feu. Petit à petit, le parcours s’est tracé dans ma tête et puis sur le papier.

Un petit tour sur Airbnb plus tard, je me suis lancée dans les réservations. Hôtel, ferry, escape game, j’ai pris le temps de comparer les offres et de chercher les options qui nous correspondaient le mieux. Du sur mesure! 6 nuits, 2 escape, 1 aller-retour en ferry, et 1 journée « libre » pour adapter la fin du séjour à nos envies, l’itinéraire respecte notre rythme de voyage, nos passions et nos envies à tous les deux.

Dans le cadre de cette phase de préparatifs, je propose un premier bilan des avantages et des inconvénients de la méthode :

Les + Les –
  •  Prévoir le budget et étaler les règlements :

En ayant réservé l’ensemble des prestations et en sélectionnant les restaurants (ce qui nous a permis de se faire une idée des prix pratiqués), nous avons pu évaluer le budget avec précision et prévoir les fonds nécessaires avant le voyage. De même en réservant petit à petit, nous avons étalé les paiements sur plusieurs mois sans prendre sur nos économies.

  •  Partir en voyage avant le voyage :

J’ai commencé à voyager avant même de monter dans l’avion, j’ai salivé sur les spécialités locales, j’ai imaginé les atmosphères. Bref, c’est un bon moyen de faire « durer le plaisir ».

  • Adapter le voyage à nos habitudes/régimes alimentaires/handicaps/phobies :

Par exemple, moi, je ne mange pas de viande. Durant nos précédents voyages, j’ai fini quasi-systématiques par prendre, par défaut, le seul plat sans viande de la carte alors qu’il ne me faisait pas vraiment rêver. Là, j’ai sélectionner des adresses avec plusieurs options voir entièrement végétariennes afin que la partie culinaire, trèèèès importante pour moi, soit aussi un plaisir de chaque instant et non plus une succession de déceptions.

 

  •  Moins de surprises :

Le gros point négatif pour moi. Finalement c’est comme se spoiler une bonne série, c’est un peu dommage. Evidemment, ça reste une bonne série mais on a plus le cœur qui s’arrête en se demandant ce qui va se passer. Là c’est pareil, on sait déjà ce qu’on va voir et au final, on prend même le risque d’être déçus (hé oui, les photos sont parfois trompeuses, la foule ou les poubelles qui débordent sont bien éludées). Après je sais pas vous, mais perso je suis très sensible aux atmosphères et aux ambiances et ça, on ne peut pas se le spoiler devant son ordinateur!

  • Activité chronophage :

Evidemment, préparer prend beaucoup de temps. Il faut chercher les bonnes adresses au bon endroit. Si en plus, vous voulez que le tout corresponde à un itinéraire prédéfini, vous allez y passer quelques heures. Mais quand on aime on ne compte pas 😉

Résultats de l’expérience dans un prochain article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.